"La seule chose que je peux faire en tant que ministre de la Justice, c'est exprimer ma compassion", a indiqué M. Geens. "Je veux aussi exprimer mon engagement personnel à faire avancer l'enquête dans la bonne direction avec les moyens disponibles." "Il y a deux ans, nous avons prolongé le délai de prescription de ce dossier alors que cela n'apparaissait pas important à l'époque", a rappelé le ministre, ajoutant qu'il ne fallait "jamais perdre espoir". "La police et la justice, ce ne sont plus les mêmes personnes qu'il y a 30 ans. Nous ne voulons pas les blâmer. Mais nous pouvons motiver (les enquêteurs) afin d'apporter enfin une conclusion à cette affaire. L'horizon a été obscurci pendant trop longtemps." (Belga)

"La seule chose que je peux faire en tant que ministre de la Justice, c'est exprimer ma compassion", a indiqué M. Geens. "Je veux aussi exprimer mon engagement personnel à faire avancer l'enquête dans la bonne direction avec les moyens disponibles." "Il y a deux ans, nous avons prolongé le délai de prescription de ce dossier alors que cela n'apparaissait pas important à l'époque", a rappelé le ministre, ajoutant qu'il ne fallait "jamais perdre espoir". "La police et la justice, ce ne sont plus les mêmes personnes qu'il y a 30 ans. Nous ne voulons pas les blâmer. Mais nous pouvons motiver (les enquêteurs) afin d'apporter enfin une conclusion à cette affaire. L'horizon a été obscurci pendant trop longtemps." (Belga)