"La question macédonienne ne me permet pas de ne pas sacrifier mon poste" de ministre, a-t-il déclaré, annonçant le "retrait du gouvernement" des membres de son parti, dans une déclaration en direct devant les caméras à sa sortie d'un entretien avec le Premier ministre. (Belga)

"La question macédonienne ne me permet pas de ne pas sacrifier mon poste" de ministre, a-t-il déclaré, annonçant le "retrait du gouvernement" des membres de son parti, dans une déclaration en direct devant les caméras à sa sortie d'un entretien avec le Premier ministre. (Belga)