Ce processus est en route à tous les niveaux de la justice en Belgique. En début de législature, le ministre Geens a opté consciemment pour une approche progressive. Il semble que les choses à présent s'accélèrent. D'un point de vue technologique, le déploiement se fait via l'application de gestion de dossiers MaCH. L'information circule plus facilement en interne grâce à la connexion d'autres systèmes avec MaCH. La collaboration avec les partenaires extérieurs, tels la police, d'autres services officiels ou métiers juridiques se passe de façon plus fluide. Les fonctionnalités de l'application continuent, par ailleurs, à évoluer. Les justices de paix de Nivelles et de Tirlemont testent la signature et l'envoi digitaux de décisions judiciaires. Actuellement, 58% des entités judiciaires fonctionnent avec MaCH, lequel remplace les 13 derniers systèmes de gestion de dossiers. MaCH gère déjà 87.123.844 dossiers pénaux et civils. Les parquets, tribunaux de police et tribunaux correctionnels en sont équipés. Le déploiement vers les tribunaux de l'entreprise est prévu pour la fin de l'année. Suivront en 2020 les tribunaux de première instance et les tribunaux du travail. Le ministre Geens estime que le budget IT devra être augmenté de 35 millions d'euros afin de terminer l'informatisation des tribunaux. (Belga)