Selon M. De Croo, on n'a pas été confronté à "un problème d'agent de police, mais de direction de la police". "Il n'est pas acceptable qu'à l'occasion de tels incidents, il se passe une demi-heure sans la moindre intervention et que l'on constate ensuite que personne n'était présent pour faire les constatations d'usage et procéder à l'arrestation des bonnes personnes", a commenté le vice-Premier ministre. Comme d'autres mandataires flamands, celui-ci s'est dit partisan d'une fusion des zones de police à Bruxelles. "Mais il s'agit d'une solution structurelle", a-t-il dit souhaitant une amélioration de la situation dès les prochains jours. Pour M. De Croo, il y a clairement eu un dysfonctionnement au niveau du commandement qu'il faut améliorer sur le terrain dès à présent. (Belga)

Selon M. De Croo, on n'a pas été confronté à "un problème d'agent de police, mais de direction de la police". "Il n'est pas acceptable qu'à l'occasion de tels incidents, il se passe une demi-heure sans la moindre intervention et que l'on constate ensuite que personne n'était présent pour faire les constatations d'usage et procéder à l'arrestation des bonnes personnes", a commenté le vice-Premier ministre. Comme d'autres mandataires flamands, celui-ci s'est dit partisan d'une fusion des zones de police à Bruxelles. "Mais il s'agit d'une solution structurelle", a-t-il dit souhaitant une amélioration de la situation dès les prochains jours. Pour M. De Croo, il y a clairement eu un dysfonctionnement au niveau du commandement qu'il faut améliorer sur le terrain dès à présent. (Belga)