D'après La Libre Belgique, l'accord politique porterait sur un remboursement annuel de 40 millions d'euros (sur 25 ans). L'Etat financerait la moitié sur son budget, la SNCB et Infrabel se partageant le reste de la charge à hauteur de 10 millions chacun. "Le but est de concentrer l'effort financier sur le RER car c'est avec lui qu'on peut agir le plus efficacement contre la congestion automobile", confie un proche du gouvernement au quotidien. (Belga)

D'après La Libre Belgique, l'accord politique porterait sur un remboursement annuel de 40 millions d'euros (sur 25 ans). L'Etat financerait la moitié sur son budget, la SNCB et Infrabel se partageant le reste de la charge à hauteur de 10 millions chacun. "Le but est de concentrer l'effort financier sur le RER car c'est avec lui qu'on peut agir le plus efficacement contre la congestion automobile", confie un proche du gouvernement au quotidien. (Belga)