Le marché des antiquités sera quant à lui à nouveau accessible à la place du Grand Sablon dès demain, samedi.

Tandis que nombre de marchés de petite taille ont pu redémarrer leurs activités, les commerçants du marché aux puces ont dû faire montre de patience, non sans mécontentement qu'ils ont manifesté au cours d'une marche.

Une solution a semble-t-il été trouvée tout en permettant le respect des mesures sanitaires destinées à lutter contre la pandémie.

Concrètement, le marché n'aura lieu que les mardi, jeudi, samedi et dimanche.

Le nombre d'échoppes sera limité à cinquante par jour d'ouverture, conformément à un accord conclu dans ce sens par la Ville avec les services de secours et les marchands.

"C'est une bonne nouvelle pour tous les commerçants qui ont été oubliés à plusieurs reprises dans les différentes phases de déconfinement. Le redémarrage de ces deux marchés sera déterminant pour la relance économique dans ces quartiers", a commenté vendredi l'échevin Fabian Maingain.

Le marché des antiquités sera quant à lui à nouveau accessible à la place du Grand Sablon dès demain, samedi.Tandis que nombre de marchés de petite taille ont pu redémarrer leurs activités, les commerçants du marché aux puces ont dû faire montre de patience, non sans mécontentement qu'ils ont manifesté au cours d'une marche. Une solution a semble-t-il été trouvée tout en permettant le respect des mesures sanitaires destinées à lutter contre la pandémie. Concrètement, le marché n'aura lieu que les mardi, jeudi, samedi et dimanche. Le nombre d'échoppes sera limité à cinquante par jour d'ouverture, conformément à un accord conclu dans ce sens par la Ville avec les services de secours et les marchands. "C'est une bonne nouvelle pour tous les commerçants qui ont été oubliés à plusieurs reprises dans les différentes phases de déconfinement. Le redémarrage de ces deux marchés sera déterminant pour la relance économique dans ces quartiers", a commenté vendredi l'échevin Fabian Maingain.