"La semaine dernière, lorsqu'il a été communiqué que l'arrêté ministériel serait prolongé, il a aussi été clairement indiqué qu'une nouvelle évaluation aurait lieu lors d'un prochain Comité de concertation le 26 février. Au cours de ce moment d'évaluation, les différentes règles seront examinées et une décision sera prise quant à leur maintien ou non", a confirmé le porte-parole du Premier ministre. La Commission européenne n'a été informée que ce jeudi soir de l'intention du gouvernement belge de prolonger du 1er mars au 1er avril l'interdiction de voyages non-essentiels, une mesure qui suscite chez elle "une certaine inquiétude", avait répondu aux journalistes un porte-parole de l'exécutif européen ce vendredi midi, lors du point presse quotidien. (Belga)

"La semaine dernière, lorsqu'il a été communiqué que l'arrêté ministériel serait prolongé, il a aussi été clairement indiqué qu'une nouvelle évaluation aurait lieu lors d'un prochain Comité de concertation le 26 février. Au cours de ce moment d'évaluation, les différentes règles seront examinées et une décision sera prise quant à leur maintien ou non", a confirmé le porte-parole du Premier ministre. La Commission européenne n'a été informée que ce jeudi soir de l'intention du gouvernement belge de prolonger du 1er mars au 1er avril l'interdiction de voyages non-essentiels, une mesure qui suscite chez elle "une certaine inquiétude", avait répondu aux journalistes un porte-parole de l'exécutif européen ce vendredi midi, lors du point presse quotidien. (Belga)