Ainsi, seuls 16 vols quotidiens sont attendus, en moyenne, au cours des 2 dernières semaines de juin du côté de BSCA, ce qui représente quelque 20.000 passagers partants. Dans le détail, les activités de Ryanair reprendront le 21 juin, à concurrence d'environ 10% des vols en juin avec une perspective d'augmentation de 50% en juillet et de 60% en août. La compagnie Wizz Air redémarrera, elle, le 15 juin et TUI Fly le 18 juin "mais cette date reste néanmoins à confirmer", a souligné Jean-Luc Crucke. Enfin, Air Belgium - qui a obtenu un apport de 2,5 millions d'euros de la Sogepa pour passer le cap de la crise - reprendra ses vols le 24 juin; Belavia le 17 juin et Pegasus redémarrerait le 16 juin, une date qui reste néanmoins incertaine. "Les informations se précisent sur la reprise potentielle des opérations, une reprise qui s'accompagnera bien entendu de la mise en place de mesures sanitaires importantes afin de garantir la sécurité de l'ensemble du personnel et des usagers de l'aéroport", a poursuivi le ministre. Un protocole d'accord a ainsi été conclu avec la Croix-Rouge, qui se chargera de distribuer des masques aux passagers qui n'en seraient pas équipés à l'entrée du terminal et d'effectuer le suivi des prises de la température. Des caméras thermiques seront également installées afin de déterminer la température des passagers, sans en arrêter le flux. l'ensemble des, et l'ensemble des lieux accessibles au public seront désinfectés avant la réouverture des terminaux. "Ces mesures seront peut-être appelées à évoluer dans les prochains jours", le Conseil National de Sécurité devant arrêter un protocole de déconfinement commun aux 5 aéroports belges, a ajouté M. Crucke. Selon ce dernier, le coût des mesures envisagées par BSCA est estimé à 170.000 euros pour le matériel auxquels viendront s'ajouter 840.000 euros par an pour l'augmentation des fréquences de nettoyage. "Ces dépenses pourront être couvertes par la Wallonie grâce à la subvention annuelle 'security' pour autant qu'elles restent dans l'enveloppe allouée", a assuré le ministre. Enfin, si les seuls vols passagers à Liège Airport sont ceux de TUI, suspendus depuis le 17 mars dernier, l'aéroport liégeois a vu son activité cargo augmenter durant la crise. "Sur l'année 2020, le fret total transporté vers et depuis Liege Airport continue à augmenter par rapport au total enregistré en 2019 (+ 7 à 8%). Cette augmentation vient évidemment essentiellement des vols sanitaires (masques, produits de santé) alors que le transport de produits frais et de fleurs est en diminution. Rien n'indique à ce stade d'inversion de cette tendance à court terme", a conclu Jean-Luc Crucke. (Belga)

Ainsi, seuls 16 vols quotidiens sont attendus, en moyenne, au cours des 2 dernières semaines de juin du côté de BSCA, ce qui représente quelque 20.000 passagers partants. Dans le détail, les activités de Ryanair reprendront le 21 juin, à concurrence d'environ 10% des vols en juin avec une perspective d'augmentation de 50% en juillet et de 60% en août. La compagnie Wizz Air redémarrera, elle, le 15 juin et TUI Fly le 18 juin "mais cette date reste néanmoins à confirmer", a souligné Jean-Luc Crucke. Enfin, Air Belgium - qui a obtenu un apport de 2,5 millions d'euros de la Sogepa pour passer le cap de la crise - reprendra ses vols le 24 juin; Belavia le 17 juin et Pegasus redémarrerait le 16 juin, une date qui reste néanmoins incertaine. "Les informations se précisent sur la reprise potentielle des opérations, une reprise qui s'accompagnera bien entendu de la mise en place de mesures sanitaires importantes afin de garantir la sécurité de l'ensemble du personnel et des usagers de l'aéroport", a poursuivi le ministre. Un protocole d'accord a ainsi été conclu avec la Croix-Rouge, qui se chargera de distribuer des masques aux passagers qui n'en seraient pas équipés à l'entrée du terminal et d'effectuer le suivi des prises de la température. Des caméras thermiques seront également installées afin de déterminer la température des passagers, sans en arrêter le flux. l'ensemble des, et l'ensemble des lieux accessibles au public seront désinfectés avant la réouverture des terminaux. "Ces mesures seront peut-être appelées à évoluer dans les prochains jours", le Conseil National de Sécurité devant arrêter un protocole de déconfinement commun aux 5 aéroports belges, a ajouté M. Crucke. Selon ce dernier, le coût des mesures envisagées par BSCA est estimé à 170.000 euros pour le matériel auxquels viendront s'ajouter 840.000 euros par an pour l'augmentation des fréquences de nettoyage. "Ces dépenses pourront être couvertes par la Wallonie grâce à la subvention annuelle 'security' pour autant qu'elles restent dans l'enveloppe allouée", a assuré le ministre. Enfin, si les seuls vols passagers à Liège Airport sont ceux de TUI, suspendus depuis le 17 mars dernier, l'aéroport liégeois a vu son activité cargo augmenter durant la crise. "Sur l'année 2020, le fret total transporté vers et depuis Liege Airport continue à augmenter par rapport au total enregistré en 2019 (+ 7 à 8%). Cette augmentation vient évidemment essentiellement des vols sanitaires (masques, produits de santé) alors que le transport de produits frais et de fleurs est en diminution. Rien n'indique à ce stade d'inversion de cette tendance à court terme", a conclu Jean-Luc Crucke. (Belga)