"Il aura pour mission de relayer la parole publique de l'Elysée, et utilisera pour ce faire tous les moyens à sa disposition, notamment le compte twitter de la Présidence", précise le texte de l'Elysée. Agé de 54 ans, Bruno Roger-Petit a travaillé à France Télévisions et collaboré aux sites internet Le Post, Le Plus de l'Obs et à celui du magazine Challenges. Lors de la campagne présidentielle, Bruno-Roger Petit n'avait pas caché sa proximité idéologique avec Emmanuel Macron et, le 23 avril dernier, il était l'un des rares journalistes conviés à la brasserie La Rotonde, où le futur chef de l'Etat célébrait sa qualification pour le second tour de la présidentielle, relève le magazine L'Express sur son site internet. Avant Bruno Roger-Petit, le poste de porte-parole de l'Elysée a uniquement été tenu par David Martinon, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, de mai 2007 à mars 2008. Christophe Castaner garde, pour sa part, sa fonction de porte-parole du gouvernement. (Belga)

"Il aura pour mission de relayer la parole publique de l'Elysée, et utilisera pour ce faire tous les moyens à sa disposition, notamment le compte twitter de la Présidence", précise le texte de l'Elysée. Agé de 54 ans, Bruno Roger-Petit a travaillé à France Télévisions et collaboré aux sites internet Le Post, Le Plus de l'Obs et à celui du magazine Challenges. Lors de la campagne présidentielle, Bruno-Roger Petit n'avait pas caché sa proximité idéologique avec Emmanuel Macron et, le 23 avril dernier, il était l'un des rares journalistes conviés à la brasserie La Rotonde, où le futur chef de l'Etat célébrait sa qualification pour le second tour de la présidentielle, relève le magazine L'Express sur son site internet. Avant Bruno Roger-Petit, le poste de porte-parole de l'Elysée a uniquement été tenu par David Martinon, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, de mai 2007 à mars 2008. Christophe Castaner garde, pour sa part, sa fonction de porte-parole du gouvernement. (Belga)