Officiellement lancée lundi, à quelques jours de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, la campagne sera diffusée jusqu'au 4 décembre prochain, avec une relance en mars en marge de la Journée internationale de la femme. Dans la continuité des campagnes précédentes en la matière, "Le Journal de Marie", qui s'inscrit dans le cadre du Plan d'action intra-francophone 2015-2019 de lutte contre les violences, est décliné sur différents supports, à commencer par des spots en télévision et en radio. Un site internet (www.journaldemarie.be) est également mis à disposition et fournit des informations au sujet de la prise en charge des victimes mais aussi des structures d'accueil et d'accompagnement. En parallèle, 80.000 badges (reprenant le numéro gratuit de la ligne d'écoute pour les violences conjugales 0800/30.030) et 12.000 cartes de visite seront distribués aux professionnels de terrain mais aussi au grand public. Quelque 10.000 affiches, élaborées autour de phrases "choc", ont par ailleurs été imprimées. En Belgique, plus d'une femme sur trois a subi des violences physiques et/ou sexuelles depuis l'âge de 15 ans, selon des chiffres tirés d'une étude européenne menée en 2014 et repris lors de la conférence de presse. (Belga)

Officiellement lancée lundi, à quelques jours de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, la campagne sera diffusée jusqu'au 4 décembre prochain, avec une relance en mars en marge de la Journée internationale de la femme. Dans la continuité des campagnes précédentes en la matière, "Le Journal de Marie", qui s'inscrit dans le cadre du Plan d'action intra-francophone 2015-2019 de lutte contre les violences, est décliné sur différents supports, à commencer par des spots en télévision et en radio. Un site internet (www.journaldemarie.be) est également mis à disposition et fournit des informations au sujet de la prise en charge des victimes mais aussi des structures d'accueil et d'accompagnement. En parallèle, 80.000 badges (reprenant le numéro gratuit de la ligne d'écoute pour les violences conjugales 0800/30.030) et 12.000 cartes de visite seront distribués aux professionnels de terrain mais aussi au grand public. Quelque 10.000 affiches, élaborées autour de phrases "choc", ont par ailleurs été imprimées. En Belgique, plus d'une femme sur trois a subi des violences physiques et/ou sexuelles depuis l'âge de 15 ans, selon des chiffres tirés d'une étude européenne menée en 2014 et repris lors de la conférence de presse. (Belga)