Le président a expliqué à Tyler Vilus que la cour avait "décidé de ne pas prononcer une peine de réclusion criminelle à perpétuité, ce qu'il était possible de faire", la justice l'ayant jugé coupable de toutes les infractions, y compris de l'exécution de deux prisonniers, mais qu'elle avait voulu lui "laisser une lueur d'espoir" pour qu'il puisse "évoluer". Tyler Vilus est l'un des premiers de sa génération à avoir gagné la Syrie, pour un premier séjour dès fin 2012, et l'un des rares individus encore vivants à en être revenu. (Belga)

Le président a expliqué à Tyler Vilus que la cour avait "décidé de ne pas prononcer une peine de réclusion criminelle à perpétuité, ce qu'il était possible de faire", la justice l'ayant jugé coupable de toutes les infractions, y compris de l'exécution de deux prisonniers, mais qu'elle avait voulu lui "laisser une lueur d'espoir" pour qu'il puisse "évoluer". Tyler Vilus est l'un des premiers de sa génération à avoir gagné la Syrie, pour un premier séjour dès fin 2012, et l'un des rares individus encore vivants à en être revenu. (Belga)