"Suite aux avancées réalisées à l'occasion du sommet Etats-Unis-Corée du Nord, nous allons interrompre pour le moment les exercices impliquant des habitants", a déclaré Yoshihide Suga aux journalistes. Le gouvernement va à présent se contenter d'informer régulièrement la population sur le système d'alerte du pays et sur "le comportement à adopter" en cas de frappe de missile sur le Japon, a précisé M. Suga. L'an dernier, Pyongyang a tiré deux missiles qui ont survolé l'archipel nippon et en a fait tomber plusieurs en mer au large du pays. La Corée du Nord s'en est régulièrement prise au Japon, colonisateur de la péninsule coréenne de 1910 à la reddition japonaise à la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945 et allié clé des Etats-Unis. Pyongyang a notamment menacé de "couler" l'archipel ou de le réduire en "cendres". (Belga)

"Suite aux avancées réalisées à l'occasion du sommet Etats-Unis-Corée du Nord, nous allons interrompre pour le moment les exercices impliquant des habitants", a déclaré Yoshihide Suga aux journalistes. Le gouvernement va à présent se contenter d'informer régulièrement la population sur le système d'alerte du pays et sur "le comportement à adopter" en cas de frappe de missile sur le Japon, a précisé M. Suga. L'an dernier, Pyongyang a tiré deux missiles qui ont survolé l'archipel nippon et en a fait tomber plusieurs en mer au large du pays. La Corée du Nord s'en est régulièrement prise au Japon, colonisateur de la péninsule coréenne de 1910 à la reddition japonaise à la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945 et allié clé des Etats-Unis. Pyongyang a notamment menacé de "couler" l'archipel ou de le réduire en "cendres". (Belga)