Ce déménagement n'est pas lié à l'agitation de ces dernières semaines autour du terminal De Lijn situé sous la gare, à nouveau desservi depuis ce lundi. "La raison est la fin d'un accord, prévue depuis des mois", explique Emmy Deschuttere, porte-parole de Médecins du Monde. En attendant, les migrants peuvent toujours recevoir des soins médicaux et psychiques, des conseils juridiques, des vêtements ou une aide pour trouver un lieu d'hébergement dans le local situé au premier étage de la gare du Nord. L'association humanitaire ignore si le déménagement du hub aura un impact sur le nombre de migrants présents dans la gare. Depuis lundi, les bus De Lijn s'arrêtent à nouveau à Bruxelles-Nord. Mais vendredi, les migrants qui y passaient la nuit ont été évacués et répartis dans des centres pour sans-abri et à la Porte d'Ulysse. Durant le week-end, la police a interpellé trois migrants en transit qui voulaient rester dans le terminal de bus pour la nuit. (Belga)