Le concept de "travail faisable" fait référence au projet de réforme du marché de travail porté par le ministre de l'Economie, Kris Peeters, et ouvrant la porte, notamment, à une annualisation du temps de travail. Le second dossier au menu des discussions de ce lundi concerne la loi de 1996 sur la compétitivité des entreprises. C'est cette loi qui régit la manière de fixer, tous les deux ans, la norme salariale dans le cadre de l'accord interprofessionnel.

Le texte transmis mi-juillet par M. Peeters aux partenaires sociaux prévoit une série de mesures pour résorber totalement le handicap salarial de la Belgique par rapport à ses trois principaux voisins. Il serait, entre autres, question d'une marge salariale obligatoire, ce qui signifie que les secteurs n'auraient plus la possibilité d'aller plus loin que la marge négociée par les partenaires sociaux. La réunion de ce lundi doit permettre aux patrons et aux syndicats d'avancer dans leurs discussions même si aucun accord n'est déjà attendu ce jour, indique-t-on de source patronale.

Le concept de "travail faisable" fait référence au projet de réforme du marché de travail porté par le ministre de l'Economie, Kris Peeters, et ouvrant la porte, notamment, à une annualisation du temps de travail. Le second dossier au menu des discussions de ce lundi concerne la loi de 1996 sur la compétitivité des entreprises. C'est cette loi qui régit la manière de fixer, tous les deux ans, la norme salariale dans le cadre de l'accord interprofessionnel. Le texte transmis mi-juillet par M. Peeters aux partenaires sociaux prévoit une série de mesures pour résorber totalement le handicap salarial de la Belgique par rapport à ses trois principaux voisins. Il serait, entre autres, question d'une marge salariale obligatoire, ce qui signifie que les secteurs n'auraient plus la possibilité d'aller plus loin que la marge négociée par les partenaires sociaux. La réunion de ce lundi doit permettre aux patrons et aux syndicats d'avancer dans leurs discussions même si aucun accord n'est déjà attendu ce jour, indique-t-on de source patronale.