Après leur résultat électoral décevant en mai dernier, les chrétiens démocrates flamands avaient chargé un groupe de travail, composé de douze personnes, d'évaluer le fonctionnement de leur formation politique. (Belga)