L'affaire avait été signalée en octobre 2018 par la Commission électorale britannique à la NCA. L'enquête de la NCA s'interrogeait sur l'origine d'un financement de 8 millions de livres accordé sous forme de prêts par Arron Banks à Better for the Country (BFTC), organisation qui finançait la campagne du mouvement pro-Brexit Leave.EU, dont M. Banks était le cofondateur. La patronne de ce mouvement, Elizabeth Bilney, était également visée. Des informations de presse avaient fait état du possible recours par M. Banks à des fonds d'origine russe pour financer la campagne. "La NCA n'a trouvé aucun élément prouvant qu'une infraction pénale à la loi électorale ou au droit des sociétés a été commise par les personnes ou organisations signalées par la Commission électorale", a-t-elle annoncé dans un communiqué. (Belga)