La contribution wallonne intègre les recommandations de la Commission européenne mais aussi les avis recueillis à l'occasion de l'enquête publique menée auprès d'une vingtaine de groupes d'acteurs concernés et de citoyens. Cette contribution vise à répondre, dans les délais, aux obligations européennes de réduction de gaz à effet de serre et permettra sans tarder de rendre effectives les mesures indispensables à la transition climatique et énergétique de la Wallonie, concernant notamment la rénovation et l'isolation des bâtiments, le renforcement de la part d'énergies renouvelables ou encore le verdissement du parc de véhicules. Par ailleurs, pour traduire l'engagement ferme d'une réduction des émissions de 55% en 2030 par rapport à 1990, un vaste processus de consultation sera mis en ?uvre dès le printemps 2020, a affirmé le ministre régional du Climat, Philippe Henry (Ecolo). La deuxième phase de ce plan climat s'élaborera de manière participative et concertée, à la fois avec les citoyens et l'ensemble des secteurs concernés. Cette consultation sera la plus large possible dans une démarche de co-construction de toutes les mesures fortes à décider pour une décarbonation totale d'ici 2050, a-t-il encore assuré. (Belga)