Selon la décision politique qui a émergé durant l'accord d'été, le gouvernement constituera un fonds de 600 millions d'euros dont 400 millions d'euros proviendront de la privatisation de Belfius. Les 200 millions d'euros restants proviendront de la liquidation d'Arco et d'une contribution de Beweging.net, la structure héritière de l'ACW, coupole du mouvement chrétien dont Arco était le bras financier. Certains observateurs estiment que la solution trouvée pourrait une nouvelle fois se heurter à une réponse négative de la Commission européenne. En 2014, la Commission avait estimé que le précédent mécanisme de garantie que le gouvernement (Leterme) avait mis au point au profit des coopérants d'Arco constituait une aide d'Etat illégale. Cette décision avait été confirmée l'année dernière par la Cour européenne de Justice. La Cour constitutionnelle a invalidé le mécanisme de garantie des coopérants d'Arco au mois de juin dernier. (Belga)

Selon la décision politique qui a émergé durant l'accord d'été, le gouvernement constituera un fonds de 600 millions d'euros dont 400 millions d'euros proviendront de la privatisation de Belfius. Les 200 millions d'euros restants proviendront de la liquidation d'Arco et d'une contribution de Beweging.net, la structure héritière de l'ACW, coupole du mouvement chrétien dont Arco était le bras financier. Certains observateurs estiment que la solution trouvée pourrait une nouvelle fois se heurter à une réponse négative de la Commission européenne. En 2014, la Commission avait estimé que le précédent mécanisme de garantie que le gouvernement (Leterme) avait mis au point au profit des coopérants d'Arco constituait une aide d'Etat illégale. Cette décision avait été confirmée l'année dernière par la Cour européenne de Justice. La Cour constitutionnelle a invalidé le mécanisme de garantie des coopérants d'Arco au mois de juin dernier. (Belga)