Il a également approuvé quelques mesures dont l'objectif est d'aider ces secteurs à se préparer à une réouverture. "On a presque deux économies aujourd'hui", a souligné le Premier ministre: des secteurs dont l'activité se déroule de manière habituelle et d'autres qui sont fermés ou fortement restreints. "Cela se reflète dans le fait que 270.000 travailleurs sont encore en chômage temporaire, 20% des ménages subissent une perte de revenus de plus de 10% et que des secteurs sont fermés depuis presqu'un an". Des mesures d'ordre général seront prises comme des réductions d'impôt pour les investissements dans les PME ou l'imputation sur l'exercice 2022 des avances de décembre pour le précompte professionnel et la TVA. Une mesure était particulièrement demandée par le secteur Horeca dont beaucoup d'exploitants doivent continuer à assumer des frais fixes alors que leur activité est fermée. Les propriétaires seront encouragés fiscalement à annuler tout ou partie du loyer pour les mois de mars à mai en bénéficiant d'une réduction d'impôt de 30% du loyer annulé. Une réduction de cotisation patronale devrait également être décidée pour le secteur événementiel pour les mois d'avril, mai et juin. Une flexibilité supplémentaire sera appliquée dans le chômage temporaire qui pourra se décliner en demi-journées et de la sorte répondre aux besoins de travailleurs de secteurs comme ceux des titres-services ou du transport scolaire. Une aide supplémentaire sera accordée aux CPAS pour les jeunes et étudiants en difficultés. (Belga)

Il a également approuvé quelques mesures dont l'objectif est d'aider ces secteurs à se préparer à une réouverture. "On a presque deux économies aujourd'hui", a souligné le Premier ministre: des secteurs dont l'activité se déroule de manière habituelle et d'autres qui sont fermés ou fortement restreints. "Cela se reflète dans le fait que 270.000 travailleurs sont encore en chômage temporaire, 20% des ménages subissent une perte de revenus de plus de 10% et que des secteurs sont fermés depuis presqu'un an". Des mesures d'ordre général seront prises comme des réductions d'impôt pour les investissements dans les PME ou l'imputation sur l'exercice 2022 des avances de décembre pour le précompte professionnel et la TVA. Une mesure était particulièrement demandée par le secteur Horeca dont beaucoup d'exploitants doivent continuer à assumer des frais fixes alors que leur activité est fermée. Les propriétaires seront encouragés fiscalement à annuler tout ou partie du loyer pour les mois de mars à mai en bénéficiant d'une réduction d'impôt de 30% du loyer annulé. Une réduction de cotisation patronale devrait également être décidée pour le secteur événementiel pour les mois d'avril, mai et juin. Une flexibilité supplémentaire sera appliquée dans le chômage temporaire qui pourra se décliner en demi-journées et de la sorte répondre aux besoins de travailleurs de secteurs comme ceux des titres-services ou du transport scolaire. Une aide supplémentaire sera accordée aux CPAS pour les jeunes et étudiants en difficultés. (Belga)