Le Premier ministre s'est une nouvelle fois engagé à "faire la clarté" sur les éléments qui posent question dans le cadre des attentats de Bruxelles. "Je souhaite que le gouvernement, et en cela chacun de ses ministres, soit à la hauteur des enjeux", qu'il ne bloque pas "l'accès à la vérité", a-t-il précisé en se montrant discret sur la responsabilité politique de la ministre des Transports Jacqueline Galant. L'opposition s'est montrée sévère pour l'action de la ministre, plusieurs partis ayant demandé sa démission. (Belga)