A son arrivée, le premier ministre Charles Michel a répété devant les caméras la condamnation par son gouvernement de l'attentat perpétré à Munich. Aucune réunion du conseil national de sécurité n'est prévue pour le moment. Il est à noter toutefois que les dirigeants des services de sécurité sont attendus dans l'après-midi pour faire le point sur les politiques menées en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme, l'un des grands défis de l'exécutif fédéral. Interrogé vendredi soir, le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon a indiqué qu'il n'y avait aucun lien entre l'attaque qui a eu lieu en Allemagne et la Belgique. Le niveau de menace fixé à 3 par l'Organe de Coordination de l'Analyse de la Menace (OCAM) reste d'actualité. (Belga)

A son arrivée, le premier ministre Charles Michel a répété devant les caméras la condamnation par son gouvernement de l'attentat perpétré à Munich. Aucune réunion du conseil national de sécurité n'est prévue pour le moment. Il est à noter toutefois que les dirigeants des services de sécurité sont attendus dans l'après-midi pour faire le point sur les politiques menées en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme, l'un des grands défis de l'exécutif fédéral. Interrogé vendredi soir, le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon a indiqué qu'il n'y avait aucun lien entre l'attaque qui a eu lieu en Allemagne et la Belgique. Le niveau de menace fixé à 3 par l'Organe de Coordination de l'Analyse de la Menace (OCAM) reste d'actualité. (Belga)