"Les pourparlers de formation du gouvernement doivent avoir lieu dès que possible", déclarent les informateurs Johan Vande Lanotte (sp.a) et Didier Reynders (MR). Il y une multitude de bonnes raisons à cela. Par exemple, le déficit budgétaire important. D'après la Banque nationale, si la politique reste inchangée, le déficit budgétaire structurel passera de 1,5% du produit intérieur brut (PIB) en 2019 à 2,3% du PIB, soit 11,1 milliards d'euros en 2021. Depuis des années, la Banque nationale insiste sur la nécessité d'atteindre un équilibre structurel, car on ne peut pas vivre au-dessus de ses moyens année après année en toute impunité. Afin d'éliminer le déficit, des mesures doivent être prises et des choix politiques doivent être faits. C'est à cela que sert un gouvernement.
...