"L'appui de la Défense est maintenu à 550 militaires pour une période d'un mois, du 3 novembre au 2 décembre 2019. Ce nombre tient par ailleurs compte d'une capacité de réserve susceptible d'être immédiatement déployée", a précisé le gouvernement dans un communiqué. Sur proposition des ministres de la Sécurité et de l'Intérieur, Pieter De Crem (CD&V), et de la Défense, Didier Reynders (MR), le conseil des ministres a approuvé le maintien du déploiement de militaires sur le terrain, dans le cadre du protocole d'accord relatif à l'appui de la Défense au service de police intégré en vue d'assurer des missions de surveillance, ajoute le texte. Selon le gouvernement, l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM) a effectué une nouvelle analyse de la menace le 15 octobre. Le niveau de menace est maintenu au niveau 2 (sur une échelle de quatre). "Un certain nombre de cibles potentielles sont en outre maintenues au niveau 3", précise le communiqué. (Belga)