M. Jambon a abordé, dans la traditionnelle "déclaration de septembre" du chef de l'exécutif flamand, la vulnérabilité du monde face à la pandémie de coronavirus. Cette vulnérabilité, il l'a vue aussi dans les inondations qui ont frappé la Belgique et ses pays voisins à la mi-juillet. "Des trombes d'eau, en Flandre, mais surtout chez nos amis wallons, ont conduit à des drames humains sans précédent. Des milliers de personnes ont été touchées par ces conditions météorologiques extrêmes. Je formule ici et maintenant la proposition de rencontrer, dans les prochains jours, le gouvernement wallon pour examiner comment nous pourrions aider la Wallonie, via un prêt ou une caution", a déclaré le nationaliste flamand. (Belga)

M. Jambon a abordé, dans la traditionnelle "déclaration de septembre" du chef de l'exécutif flamand, la vulnérabilité du monde face à la pandémie de coronavirus. Cette vulnérabilité, il l'a vue aussi dans les inondations qui ont frappé la Belgique et ses pays voisins à la mi-juillet. "Des trombes d'eau, en Flandre, mais surtout chez nos amis wallons, ont conduit à des drames humains sans précédent. Des milliers de personnes ont été touchées par ces conditions météorologiques extrêmes. Je formule ici et maintenant la proposition de rencontrer, dans les prochains jours, le gouvernement wallon pour examiner comment nous pourrions aider la Wallonie, via un prêt ou une caution", a déclaré le nationaliste flamand. (Belga)