Plus de 23 millions d'euros sont consacrés au frais de justice complémentaires engendrés par les mesures prises contre le terrorisme et le radicalisme, tandis que 21 millions d'euros sont attribués au déploiement de militaires en rue, l'opération "Vigilant Guardian".

Deux millions d'euros sont également affectés aux Affaires étrangères pour la sécurité de l'administration centrale, mais aussi des différents postes diplomatiques, ainsi que pour l'envoi de soutien militaire pour ces postes. Par ailleurs, 13.805 euros ont été débloqués pour l'achat d'armes par le détachement des agents de protection assignés aux ambassades belges.

Des sommes de 500.000 euros ont également été consacrées à la mise en place d'un incubateur pour les aspirants entrepreneurs à Molenbeek, ainsi que pour la mise en place d'un système d'enregistrement efficace des victimes lors des situations de crise.

Des fonds ont aussi été consacrés au renforcement des services des parquets, du centre de crise ou encore de l'OCAM.

Plus de 23 millions d'euros sont consacrés au frais de justice complémentaires engendrés par les mesures prises contre le terrorisme et le radicalisme, tandis que 21 millions d'euros sont attribués au déploiement de militaires en rue, l'opération "Vigilant Guardian". Deux millions d'euros sont également affectés aux Affaires étrangères pour la sécurité de l'administration centrale, mais aussi des différents postes diplomatiques, ainsi que pour l'envoi de soutien militaire pour ces postes. Par ailleurs, 13.805 euros ont été débloqués pour l'achat d'armes par le détachement des agents de protection assignés aux ambassades belges. Des sommes de 500.000 euros ont également été consacrées à la mise en place d'un incubateur pour les aspirants entrepreneurs à Molenbeek, ainsi que pour la mise en place d'un système d'enregistrement efficace des victimes lors des situations de crise. Des fonds ont aussi été consacrés au renforcement des services des parquets, du centre de crise ou encore de l'OCAM.