"Le timing sera un défi", a reconnu M. De Croo. L'avis du Conseil d'Etat est attendu pour la mi-avril alors que le délai fixé par la juridiction bruxelloise expire à la fin du mois. Et pas moins de 600 pages d'avis et de remarques ont été transmises par le parlement. La ministre de l'Intérieur a confirmé que le gouvernement irait en appel. Selon elle, des arguments existent pour réformer le jugement devant la Cour d'appel. Quant aux mesures, elles restent d'application, même après le 30 avril, a assuré Mme Verlinden. (Belga)

"Le timing sera un défi", a reconnu M. De Croo. L'avis du Conseil d'Etat est attendu pour la mi-avril alors que le délai fixé par la juridiction bruxelloise expire à la fin du mois. Et pas moins de 600 pages d'avis et de remarques ont été transmises par le parlement. La ministre de l'Intérieur a confirmé que le gouvernement irait en appel. Selon elle, des arguments existent pour réformer le jugement devant la Cour d'appel. Quant aux mesures, elles restent d'application, même après le 30 avril, a assuré Mme Verlinden. (Belga)