Ces unités seront mises sur pied dans les 30 prochains jours et seront focalisées sur les grandes villes de New York, Chicago, Los Angeles, San Francisco et Washington, qui ont enregistré une forte hausse des homicides depuis un an et demi. Réunissant des procureurs fédéraux, des policiers spécialisés et des acteurs locaux, elles "enquêteront et démantèleront les réseaux qui font entrer des armes criminelles dans nos communautés avec des conséquences tragiques", a expliqué le ministre Merrick Garland, cité dans un communiqué. Mercredi, le ministre sera à la Maison Blanche, où le président démocrate doit détailler la stratégie de son administration pour lutter contre la criminalité et tenter de reprendre la main face aux accusations de laxisme émises par l'opposition républicaine. Après des années de déclin, les homicides ont connu une hausse d'environ 25% dans toutes les villes américaines en 2020 et restent au plus haut en 2021. "Nous pensons que la violence des armes à feu est le moteur" de cette hausse et "que le président peut aider à la réduire, notamment grâce à l'adoption de mesures de régulation sur les armes", a commenté la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki lors d'un point-presse. "Même si le Congrès ne bouge pas actuellement, il peut utiliser sa tribune présidentielle et d'autres leviers", a-t-elle ajouté, en référence au blocage, par les sénateurs républicains, d'une proposition de loi visant à mieux encadrer l'achat et la vente d'armes. (Belga)

Ces unités seront mises sur pied dans les 30 prochains jours et seront focalisées sur les grandes villes de New York, Chicago, Los Angeles, San Francisco et Washington, qui ont enregistré une forte hausse des homicides depuis un an et demi. Réunissant des procureurs fédéraux, des policiers spécialisés et des acteurs locaux, elles "enquêteront et démantèleront les réseaux qui font entrer des armes criminelles dans nos communautés avec des conséquences tragiques", a expliqué le ministre Merrick Garland, cité dans un communiqué. Mercredi, le ministre sera à la Maison Blanche, où le président démocrate doit détailler la stratégie de son administration pour lutter contre la criminalité et tenter de reprendre la main face aux accusations de laxisme émises par l'opposition républicaine. Après des années de déclin, les homicides ont connu une hausse d'environ 25% dans toutes les villes américaines en 2020 et restent au plus haut en 2021. "Nous pensons que la violence des armes à feu est le moteur" de cette hausse et "que le président peut aider à la réduire, notamment grâce à l'adoption de mesures de régulation sur les armes", a commenté la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki lors d'un point-presse. "Même si le Congrès ne bouge pas actuellement, il peut utiliser sa tribune présidentielle et d'autres leviers", a-t-elle ajouté, en référence au blocage, par les sénateurs républicains, d'une proposition de loi visant à mieux encadrer l'achat et la vente d'armes. (Belga)