L'appel à projet est une des concrétisations de la note d'orientation du ministre baptisée "La promotion du multilinguisme" et présentée par celui-ci au parlement régional à la fin de l'année 2019. L'appel à projets s'adressait aux organisations qui, par le biais d'un projet, répondent à des besoins concrets en matière de multilinguisme et qui peuvent effectivement réaliser une plus-value sociale dans leur domaine: enseignement, travail, culture, jeunesse, sports, bien-être, etc. Le contenu du projet devait s'adresser aux "Bruxellois", être organisé sur le territoire de la Région bruxelloise et obtenir un score suffisant en termes d'acquisition des langues, de sensibilisation aux langues, de dialogue, de rencontre et de cohésion sociale. Deux langues au moins devaient être concernées, dont au moins une devait être le néerlandais, le français ou l'anglais. Il a également été explicitement demandé si les projets pouvaient être réalisés en fonction de la crise du COVID-19. Un jury composé de quatre membres du Conseil du multilinguisme a sélectionné les dix projets approuvés jeudi par les ministres bruxellois. Parmi ceux-ci, l'asbl DaarDaar recevra près de 27.000 euros pour le projet "Pardon?", une série de huit vidéos animées d'une minute (4 N et 4 F) qui expliquent de manière ludique une expression en néerlandais et en français. Le projet "Be Talky through Sports" des filles du Racing White Daring Molenbeek vise à développer la langue par le sport grâce à des cours de sport-langue pendant les vacances scolaires. L'asbl reçoit une subvention de 27.450 euros pour le réaliser. L'asbl GP HEFF se verra créditer de 27.000 euros pour son projet de promotion du néerlandais et du français dans le système scolaire primaire bruxellois grâce à l'enseignement en immersion. Dans l'enseignement néerlandophone, l'immersion n'est autorisée que dans l'enseignement secondaire. Mais dans l'enseignement néerlandophone à Bruxelles, de nombreuses écoles primaires demandent cette forme d'enseignement. On relèvera encore que la VUB bénéficiera d'une subvention de 26.446 euros pour le développement d'une plate-forme électronique coopérative pour l'enseignement des langues minoritaires à Bruxelles. (Belga)

L'appel à projet est une des concrétisations de la note d'orientation du ministre baptisée "La promotion du multilinguisme" et présentée par celui-ci au parlement régional à la fin de l'année 2019. L'appel à projets s'adressait aux organisations qui, par le biais d'un projet, répondent à des besoins concrets en matière de multilinguisme et qui peuvent effectivement réaliser une plus-value sociale dans leur domaine: enseignement, travail, culture, jeunesse, sports, bien-être, etc. Le contenu du projet devait s'adresser aux "Bruxellois", être organisé sur le territoire de la Région bruxelloise et obtenir un score suffisant en termes d'acquisition des langues, de sensibilisation aux langues, de dialogue, de rencontre et de cohésion sociale. Deux langues au moins devaient être concernées, dont au moins une devait être le néerlandais, le français ou l'anglais. Il a également été explicitement demandé si les projets pouvaient être réalisés en fonction de la crise du COVID-19. Un jury composé de quatre membres du Conseil du multilinguisme a sélectionné les dix projets approuvés jeudi par les ministres bruxellois. Parmi ceux-ci, l'asbl DaarDaar recevra près de 27.000 euros pour le projet "Pardon?", une série de huit vidéos animées d'une minute (4 N et 4 F) qui expliquent de manière ludique une expression en néerlandais et en français. Le projet "Be Talky through Sports" des filles du Racing White Daring Molenbeek vise à développer la langue par le sport grâce à des cours de sport-langue pendant les vacances scolaires. L'asbl reçoit une subvention de 27.450 euros pour le réaliser. L'asbl GP HEFF se verra créditer de 27.000 euros pour son projet de promotion du néerlandais et du français dans le système scolaire primaire bruxellois grâce à l'enseignement en immersion. Dans l'enseignement néerlandophone, l'immersion n'est autorisée que dans l'enseignement secondaire. Mais dans l'enseignement néerlandophone à Bruxelles, de nombreuses écoles primaires demandent cette forme d'enseignement. On relèvera encore que la VUB bénéficiera d'une subvention de 26.446 euros pour le développement d'une plate-forme électronique coopérative pour l'enseignement des langues minoritaires à Bruxelles. (Belga)