Il y aura également de la marge pour de nouvelles initiatives, selon le cabinet du ministre des Finances, Sven Gatz (Open Vld).

C'est ainsi qu'un montant de trente millions d'euros sera injecté dans la mise en place du nouveau dispositif d'allocations familiales sur lequel un accord avait été dégagé sous la précédente législature, a indiqué ce même cabinet.

Selon M. Gatz, des marges ont été trouvées à hauteur de 30 millions d'euros en tout pour de nouvelles initiatives au sein des Commissions Communautaires française (CoCof) et flamande.

Il est également prévu d'injecter des moyens (57 millions d'euros) dans le projet de centralisation de l'administration régionale dans la Silver Tower. Le déménagement des fonctionnaires du CCN et de l'immeuble qui surplombe le City 2 est prévu pour la fin de l'année prochaine.

Comme lors des années précédentes, le maintien du budget à l'équilibre tient aussi au fait que l'on en a tenu à l'écart un montant de 500 millions d'euros destinés aux investissements stratégiques dans le métro et les tunnels.

C'est aussi lié aux assainissements et gains d'efficacité auxquels l'ensemble des ministres se sont engagés dans leurs départements respectifs. Ces efforts sur les dépenses pèsent, ensemble, quelque 180 millions d'euros.

Selon le cabinet de M. Gatz, l'ensemble des arbitrages à propos des politiques de la déclaration gouvernementale à (commencer à) mettre en oeuvre l'an prochain n'a pas encore été opéré. "D'autres choix (ndlr: budgétaires) seront effectués lors du contrôle budgétaire de printemps pour mettre oeuvre des investissements convenus dans la déclaration gouvernementale", a précisé celui-ci.

Le ministre lui-même estime qu'"après le bon rapport de Standard&Poors (S&P) sur l'état des finances bruxelloises, ce budget en équilibre montre que "le gouvernement bruxellois veille, en bon père de famille, aux recettes et dépenses de la Région bruxelloise".