Dans sa déclaration de politique générale pour la législature 2019-2024, le gouvernement bruxellois s'est engagé à mener une série de nouvelles missions relatives à l'aménagement du territoire, et notamment de " faciliter les plans de gestion transitoire et les occupations temporaires, notamment par la création d'un guichet "occupation temporaire". Cet outil est censé simplifier l'accès à l'information et aiguiller tout porteur de projet d'occupation temporaire. Selon le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, (PS) et la secrétaire d'Etat à la Transition économique, Brabara Trachte (Ecolo), à l'initiative dans ce dossier, la décision prise jeudi par le gouvernement régional acte donc la création de cette nouvelle structure qui vise à simplifier l'accès à l'information pour tout porteur de projet, qu'il soit propriétaire d'un bien ou chercheur d'un lieu pour installer une activité temporaire. Le guichet s'adressera tant au secteur public qu'aux propriétaires ou porteurs de projets privés. Le site internet https://occupationtemporaire.brussels/ informe déjà les Bruxelloises et Bruxellois sur les modalités pratiques et règlementaires liées à ce type d'occupations via des questions réponses. Ce site sera transformé dans les mois à venir afin d'offrir une interface numérique plus complète, mettant à disposition des citoyens les informations et outils qui leur seront nécessaires pour mener à bien leurs projets. Les citoyens y trouveront entre autres des documents-types, un vademecum sur les procédures règlementaires et l'actualité sur le sujet. Le guichet permettra également une mise en réseau de l'offre et de la demande et en cas de besoin, une prise de contact avec un facilitateur pour un accompagnement technique plus individualisé. L'objectif est que cette cellule opérationnelle du guichet puisse devenir le facilitateur opérationnel des occupations temporaires pour autrui en Région bruxelloise. Dans le cadre de ce rôle de facilitation, le guichet des occupations temporaires aura également pour objectif de mener des recherches et des travaux règlementaires, juridiques, techniques et autres, en concertation avec l'ensemble des acteurs publics et associatifs concernés. Enfin, le guichet pourra organiser des appels à projets et intervenir ponctuellement pour stimuler certains projets d'occupation transitoire. Les modalités de ces interventions seront développées ultérieurement. Si la Région bruxelloise vise ainsi à permettre toutes sortes d'occupations, qu'elles soient culturelles, artistiques, à finalité sociale ou accompagnant la transition économique par exemple, la création de ce guichet facilitera également la gestion et l'accompagnement des occupations temporaires par des publics vulnérables. (Belga)

Dans sa déclaration de politique générale pour la législature 2019-2024, le gouvernement bruxellois s'est engagé à mener une série de nouvelles missions relatives à l'aménagement du territoire, et notamment de " faciliter les plans de gestion transitoire et les occupations temporaires, notamment par la création d'un guichet "occupation temporaire". Cet outil est censé simplifier l'accès à l'information et aiguiller tout porteur de projet d'occupation temporaire. Selon le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, (PS) et la secrétaire d'Etat à la Transition économique, Brabara Trachte (Ecolo), à l'initiative dans ce dossier, la décision prise jeudi par le gouvernement régional acte donc la création de cette nouvelle structure qui vise à simplifier l'accès à l'information pour tout porteur de projet, qu'il soit propriétaire d'un bien ou chercheur d'un lieu pour installer une activité temporaire. Le guichet s'adressera tant au secteur public qu'aux propriétaires ou porteurs de projets privés. Le site internet https://occupationtemporaire.brussels/ informe déjà les Bruxelloises et Bruxellois sur les modalités pratiques et règlementaires liées à ce type d'occupations via des questions réponses. Ce site sera transformé dans les mois à venir afin d'offrir une interface numérique plus complète, mettant à disposition des citoyens les informations et outils qui leur seront nécessaires pour mener à bien leurs projets. Les citoyens y trouveront entre autres des documents-types, un vademecum sur les procédures règlementaires et l'actualité sur le sujet. Le guichet permettra également une mise en réseau de l'offre et de la demande et en cas de besoin, une prise de contact avec un facilitateur pour un accompagnement technique plus individualisé. L'objectif est que cette cellule opérationnelle du guichet puisse devenir le facilitateur opérationnel des occupations temporaires pour autrui en Région bruxelloise. Dans le cadre de ce rôle de facilitation, le guichet des occupations temporaires aura également pour objectif de mener des recherches et des travaux règlementaires, juridiques, techniques et autres, en concertation avec l'ensemble des acteurs publics et associatifs concernés. Enfin, le guichet pourra organiser des appels à projets et intervenir ponctuellement pour stimuler certains projets d'occupation transitoire. Les modalités de ces interventions seront développées ultérieurement. Si la Région bruxelloise vise ainsi à permettre toutes sortes d'occupations, qu'elles soient culturelles, artistiques, à finalité sociale ou accompagnant la transition économique par exemple, la création de ce guichet facilitera également la gestion et l'accompagnement des occupations temporaires par des publics vulnérables. (Belga)