Les États-Unis envoient d'abord les Afghans en quête de protection vers d'autres pays avant qu'ils ne puissent se rendre aux États-Unis. Parmi les pays de transit figurent l'Allemagne et le Qatar, par exemple. Le Pentagone a déclaré samedi que le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, "apprécie grandement le soutien de (ses) partenaires industriels dans cette importante mission". Les 18 appareils prévus pour le déploiement proviennent des flottes d'American Airlines, Atlas Air, Delta Air Lines, Omni Air, Hawaiian Airlines et United Airlines. On ne sait pas exactement combien d'Américains et de collaborateurs afghans le gouvernement américain compte évacuer. Le président Joe Biden a évoqué le nombre de 50.000 à 65.000 travailleurs humanitaires, y compris leurs familles. Selon les données du Pentagone publiées samedi, les forces américaines ont évacué environ 17.000 personnes de Kaboul par avion depuis le début de la mission d'évacuation une semaine auparavant. D'autres pays comme l'Allemagne, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas ou la Belgique, à plus petite échelle, mettent également des personnes en sécurité. (Belga)

Les États-Unis envoient d'abord les Afghans en quête de protection vers d'autres pays avant qu'ils ne puissent se rendre aux États-Unis. Parmi les pays de transit figurent l'Allemagne et le Qatar, par exemple. Le Pentagone a déclaré samedi que le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, "apprécie grandement le soutien de (ses) partenaires industriels dans cette importante mission". Les 18 appareils prévus pour le déploiement proviennent des flottes d'American Airlines, Atlas Air, Delta Air Lines, Omni Air, Hawaiian Airlines et United Airlines. On ne sait pas exactement combien d'Américains et de collaborateurs afghans le gouvernement américain compte évacuer. Le président Joe Biden a évoqué le nombre de 50.000 à 65.000 travailleurs humanitaires, y compris leurs familles. Selon les données du Pentagone publiées samedi, les forces américaines ont évacué environ 17.000 personnes de Kaboul par avion depuis le début de la mission d'évacuation une semaine auparavant. D'autres pays comme l'Allemagne, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas ou la Belgique, à plus petite échelle, mettent également des personnes en sécurité. (Belga)