L'AFCN planche sur de nouvelles exigences de sûreté en cas de prolongation du nucléaire au-delà de 2025, a déclaré le directeur de l'agence fédérale Frank Hardemann la semaine dernière en sous-commission sécurité nucléaire à la Chambre. "Nous respectons bien entendu la loi sur la sortie du nucléaire en 2025, mais nous essayons d'être proactifs et préparés à tous les scénarios possibles", a expliqué Cédric van Caloen, porte-parole de l'AFCN, à L'Echo. "Nous menons donc une réflexion en interne sur les exigences supplémentaires qui seraient posées par l'AFCN en cas de demande de prolongation d'un ou plusieurs réacteurs au-delà de 2025, pour ne pas être pris de cours si une décision politique allait dans ce sens." (Belga)

L'AFCN planche sur de nouvelles exigences de sûreté en cas de prolongation du nucléaire au-delà de 2025, a déclaré le directeur de l'agence fédérale Frank Hardemann la semaine dernière en sous-commission sécurité nucléaire à la Chambre. "Nous respectons bien entendu la loi sur la sortie du nucléaire en 2025, mais nous essayons d'être proactifs et préparés à tous les scénarios possibles", a expliqué Cédric van Caloen, porte-parole de l'AFCN, à L'Echo. "Nous menons donc une réflexion en interne sur les exigences supplémentaires qui seraient posées par l'AFCN en cas de demande de prolongation d'un ou plusieurs réacteurs au-delà de 2025, pour ne pas être pris de cours si une décision politique allait dans ce sens." (Belga)