Selon le ministère israélien des Affaires étrangères, un menuisier jordanien venu installer des meubles dans l'appartement du garde, annexe à l'ambassade, a tenté de poignarder ce dernier dans le dos avec un tournevis. Le garde a réagi avec des tirs, tuant son présumé assaillant et blessant grièvement un deuxième Jordanien qui se trouvait sur place. Celui-ci est décédé plus tard à l'hôpital. Le garde à l'origine des tirs est rentré en Israël lundi soir, au sein d'une délégation diplomatique, a indiqué le cabinet du Premier ministre Benjamin Netanyahu. La Jordanie avait précédemment demandé de pouvoir interroger le garde, dans le cadre d'une enquête sur l'incident. Le ministère israélien des Affaire étrangères a toutefois affirmé dans un communiqué que le garde avait agi en situation d'auto-défense et a souligné qu'il bénéficiait d'une immunité diplomatique. Le jeune travailleur jordanien tué sur place n'était âgé que de 17 ans. La seconde personne décédée était le propriétaire de l'habitation. (Belga)

Selon le ministère israélien des Affaires étrangères, un menuisier jordanien venu installer des meubles dans l'appartement du garde, annexe à l'ambassade, a tenté de poignarder ce dernier dans le dos avec un tournevis. Le garde a réagi avec des tirs, tuant son présumé assaillant et blessant grièvement un deuxième Jordanien qui se trouvait sur place. Celui-ci est décédé plus tard à l'hôpital. Le garde à l'origine des tirs est rentré en Israël lundi soir, au sein d'une délégation diplomatique, a indiqué le cabinet du Premier ministre Benjamin Netanyahu. La Jordanie avait précédemment demandé de pouvoir interroger le garde, dans le cadre d'une enquête sur l'incident. Le ministère israélien des Affaire étrangères a toutefois affirmé dans un communiqué que le garde avait agi en situation d'auto-défense et a souligné qu'il bénéficiait d'une immunité diplomatique. Le jeune travailleur jordanien tué sur place n'était âgé que de 17 ans. La seconde personne décédée était le propriétaire de l'habitation. (Belga)