"J'ai voulu démontrer avec l'aide de ces 30 filles, que Bruxelles est une ville multiculturelle. Il s'agit de transmettre la parole de ces jeunes femmes, sans crainte ni doute: nous sommes là, nous sommes plurielles, nous sommes debout", explique l'artiste Charlotte Beaudry. Ses portraits représentent de jeunes femmes bruxelloises de face dans le sens "entrée de ville" vers Midi et de dos dans le sens "sortie de ville" vers Basilique. "J'espère que Annie Cordy, cette femme remarquable et artiste populaire, qui a été choisie par les Bruxelloises et les Bruxellois pour donner son nom au tunnel rénové, aurait été heureuse de cette importante collaboration féminine", note pour sa part Elke Van den Brandt, ministre de la Mobilité et des Travaux publics. Les fresques sont en cours de réalisation et seront terminées fin février pour l'inauguration officielle du tunnel qui prendra alors le nom d'Annie Cordy. (Belga)

"J'ai voulu démontrer avec l'aide de ces 30 filles, que Bruxelles est une ville multiculturelle. Il s'agit de transmettre la parole de ces jeunes femmes, sans crainte ni doute: nous sommes là, nous sommes plurielles, nous sommes debout", explique l'artiste Charlotte Beaudry. Ses portraits représentent de jeunes femmes bruxelloises de face dans le sens "entrée de ville" vers Midi et de dos dans le sens "sortie de ville" vers Basilique. "J'espère que Annie Cordy, cette femme remarquable et artiste populaire, qui a été choisie par les Bruxelloises et les Bruxellois pour donner son nom au tunnel rénové, aurait été heureuse de cette importante collaboration féminine", note pour sa part Elke Van den Brandt, ministre de la Mobilité et des Travaux publics. Les fresques sont en cours de réalisation et seront terminées fin février pour l'inauguration officielle du tunnel qui prendra alors le nom d'Annie Cordy. (Belga)