Les deux personnes arrêtées sont des citoyens russes désignés comme Anna Soukhonossova et Dmitri Dolgopolov qui effectuaient leur service militaire en Crimée, a précisé le FSB dans un communiqué. "Ils collectaient et transmettaient aux services spéciaux ukrainiens des informations considérées comme secret d'Etat sur les activités des unités et formations de la flotte de la mer Noire", est-il expliqué. Des poursuites judiciaires ont été lancées pour trahison. Les tensions entre Moscou et Kiev sont toujours au plus haut, plus de trois ans après l'annexion de la Crimée par la Russie suivie d'un conflit dans l'Est séparatiste de l'Ukraine, qui a fait plus de 10.000 morts. En Russie, les arrestations d'Ukrainiens pour espionnage ou sabotage se sont multipliées. En août, un homme présenté comme un agent des services secrets ukrainiens qui préparait des "actes de sabotage" avait déjà été arrêté en Crimée. (Belga)

Les deux personnes arrêtées sont des citoyens russes désignés comme Anna Soukhonossova et Dmitri Dolgopolov qui effectuaient leur service militaire en Crimée, a précisé le FSB dans un communiqué. "Ils collectaient et transmettaient aux services spéciaux ukrainiens des informations considérées comme secret d'Etat sur les activités des unités et formations de la flotte de la mer Noire", est-il expliqué. Des poursuites judiciaires ont été lancées pour trahison. Les tensions entre Moscou et Kiev sont toujours au plus haut, plus de trois ans après l'annexion de la Crimée par la Russie suivie d'un conflit dans l'Est séparatiste de l'Ukraine, qui a fait plus de 10.000 morts. En Russie, les arrestations d'Ukrainiens pour espionnage ou sabotage se sont multipliées. En août, un homme présenté comme un agent des services secrets ukrainiens qui préparait des "actes de sabotage" avait déjà été arrêté en Crimée. (Belga)