Aucune plénière n'a été convoquée pour vendredi afin de prendre acte de la démission de Mme Milquet et approuver la désignation de son successeur - ou ses successeurs, selon les scénarios envisagés.

La perspective d'une plénière extraordinaire convoquée lundi ou mardi prochains - jours de commissions dans l'assemblée francophone, où René Collin devrait assurer les réponses aux questions parlementaires posées à Mme Milquet - est faible, faisaient observer plusieurs sources au sein du parti.

Dès lors, la plénière bimensuelle programmée mercredi apparaissait de plus en plus indiquée pour ce faire.

Aucune plénière n'a été convoquée pour vendredi afin de prendre acte de la démission de Mme Milquet et approuver la désignation de son successeur - ou ses successeurs, selon les scénarios envisagés. La perspective d'une plénière extraordinaire convoquée lundi ou mardi prochains - jours de commissions dans l'assemblée francophone, où René Collin devrait assurer les réponses aux questions parlementaires posées à Mme Milquet - est faible, faisaient observer plusieurs sources au sein du parti. Dès lors, la plénière bimensuelle programmée mercredi apparaissait de plus en plus indiquée pour ce faire.