Le porte-parole du SPF Finances, Francis Adyns, n'a pas souhaité faire de commentaire sur la démarche de l'administration fiscale. Mais la plainte aurait été déposée auprès du parquet de Louvain pour "violation du secret professionnel".

Il y a quelques jours, De Tijd révélait qu'AB InBev avait pu conclure une transaction fiscale largement avantageuse avec l'administration belge à propos d'une société écran nommée Ampar, via laquelle le brasseur aurait redirigé chaque année vers la Belgique plus de 50 millions d'euros de bénéfices provenant du reste du monde et sur lesquels il n'aurait presque pas payé d'impôts.

Le porte-parole du SPF Finances, Francis Adyns, n'a pas souhaité faire de commentaire sur la démarche de l'administration fiscale. Mais la plainte aurait été déposée auprès du parquet de Louvain pour "violation du secret professionnel". Il y a quelques jours, De Tijd révélait qu'AB InBev avait pu conclure une transaction fiscale largement avantageuse avec l'administration belge à propos d'une société écran nommée Ampar, via laquelle le brasseur aurait redirigé chaque année vers la Belgique plus de 50 millions d'euros de bénéfices provenant du reste du monde et sur lesquels il n'aurait presque pas payé d'impôts.