Mardi, l'Assemblée générale des Nations Unis a officiellement ouvert sa 72e session, sous la présidence du Slovaque Miroslav Lajcák. Dans son nouveau rôle d'envoyé spécial pour l'océan, Peter Thomson devra "mener le plaidoyer de l'ONU et ses efforts dirigés vers le public, à l'intérieur et à l'extérieur du système des Nations Unies, pour s'assurer que les nombreux résultats positifs de la Conférence sur les océans (en juin 2017, NDLR), dont les près de 1.400 engagements volontaires, sont pleinement analysés et implémentés", indique un communiqué du secrétariat général. "Il travaillera également avec la société civile, la communauté scientifique, le secteur privé, et d'autres acteurs, pour se rassembler et encourager leurs activités en soutien de l'implémentation du 14e Objectif de Développement durable". Ce 14e "objectif" onusien à l'horizon 2030, dédié à la vie aquatique, est celui de "conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable". Il comprend différents articles, qui vont de la réduction de la pollution marine à la réglementation de la pêche en passant par un meilleur partage de l'accès aux ressources marines. (Belga)

Mardi, l'Assemblée générale des Nations Unis a officiellement ouvert sa 72e session, sous la présidence du Slovaque Miroslav Lajcák. Dans son nouveau rôle d'envoyé spécial pour l'océan, Peter Thomson devra "mener le plaidoyer de l'ONU et ses efforts dirigés vers le public, à l'intérieur et à l'extérieur du système des Nations Unies, pour s'assurer que les nombreux résultats positifs de la Conférence sur les océans (en juin 2017, NDLR), dont les près de 1.400 engagements volontaires, sont pleinement analysés et implémentés", indique un communiqué du secrétariat général. "Il travaillera également avec la société civile, la communauté scientifique, le secteur privé, et d'autres acteurs, pour se rassembler et encourager leurs activités en soutien de l'implémentation du 14e Objectif de Développement durable". Ce 14e "objectif" onusien à l'horizon 2030, dédié à la vie aquatique, est celui de "conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable". Il comprend différents articles, qui vont de la réduction de la pollution marine à la réglementation de la pêche en passant par un meilleur partage de l'accès aux ressources marines. (Belga)