Les différents ministres n'ont pas fait de commentaire à leur arrivée, à l'exception du vice-Premier ministre Ecolo, Georges Gilkinet qui a insisté sur l'importance de la santé mentale des Belges. "La santé, c'est le corps et l'esprit. On va s'occuper de la santé physique des citoyens. On va aussi s'occuper de la santé mentale", a-t-il déclaré en évoquant le difficile équilibre à trouver entre une extension des contacts sociaux et une reprise de la vie culturelle d'une part et des chiffres sanitaires "qui sont inquiétants" d'autre part. De brèves actions ont été menées avant la réunion. Deux personnes ont tracé un cercle à la craie devant l'entrée du Palais d'Egmont dans le cadre de l'action "Trace ton cercle" en soutien à la jeunesse. Une poignée de militants du Vlaams Belang ont descendu la rue des Petits Carmes munis d'une banderole réclamant la fin du couvre-feu. Les uns comme les autres ont été rapidement interpellés par la police. (Belga)

Les différents ministres n'ont pas fait de commentaire à leur arrivée, à l'exception du vice-Premier ministre Ecolo, Georges Gilkinet qui a insisté sur l'importance de la santé mentale des Belges. "La santé, c'est le corps et l'esprit. On va s'occuper de la santé physique des citoyens. On va aussi s'occuper de la santé mentale", a-t-il déclaré en évoquant le difficile équilibre à trouver entre une extension des contacts sociaux et une reprise de la vie culturelle d'une part et des chiffres sanitaires "qui sont inquiétants" d'autre part. De brèves actions ont été menées avant la réunion. Deux personnes ont tracé un cercle à la craie devant l'entrée du Palais d'Egmont dans le cadre de l'action "Trace ton cercle" en soutien à la jeunesse. Une poignée de militants du Vlaams Belang ont descendu la rue des Petits Carmes munis d'une banderole réclamant la fin du couvre-feu. Les uns comme les autres ont été rapidement interpellés par la police. (Belga)