Les candidats à la direction d'Ecolo ont jusqu'à ce dimanche à minuit pour se présenter. Les équipes doivent être constituées d'un(e) Wallon(ne) et d'un(e) Bruxellois(e). M. Daele, originaire de Theux et député à la Fédération Wallonie-Bruxelles, et Mme Lemaître, ex-conseillère communale à la Ville de Bruxelles ont envisagé de se briguer la co-présidence en remplacement du duo Jean-Marc Nollet-Zakia Khattabi. Ils attendaient de voir quel soutien ils pouvaient recueillir au sein du parti. "Nous avons reçu beaucoup de soutien, nous avons senti un élan derrière nous, mais pas suffisamment pour présenter une candidature", a expliqué M. Daele à l'Agence Belga. Le duo a jugé qu'il n'était pas opportun de présenter à tout prix une candidature concurrente à celle -très probable- de M. Nollet allié à la députée bruxelloise Rajae Maouane. "Nous ne sommes pas dans une optique où l'on veut du débat pour le débat. Il y a beaucoup de débats chez Ecolo, nous sommes dans une période de négociation (en vue de former des majorités en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles), ce n'est pas le moment de passer du temps à regarder notre nombril, nous devons plutôt regarder celui des gens et essayer d'obtenir quelque chose de fort", a souligné M. Daele. "Populariser le message d'Ecolo demeure notre projet. Nous continuerons à nous battre pour cet enjeu, moi au parlement et Catherine à l'interne, au Bureau du Conseil de fédération du parti", a-t-il ajouté. Ecolo devrait organiser un point de presse lundi matin pour communiquer la ou les candidatures. L'assemblée générale du parti élira sa nouvelle co-présidence le 15 septembre. Il semble très probable que le duo Nollet-Maouane sera seul candidat. Le Soir et La Libre ont évoqué samedi la possibilité d'une candidature de la députée bruxelloise Zoé Genot mais celle-ci, interrogée par La Première, a démenti toute intention de sa part de briguer la co-présidence des Verts. (Belga)