L'audition avait déjà été inscrite à l'ordre du jour la semaine passée mais le directeur refusait de s'y prendre part. Le président Patrick Dewael a demandé que l'intéressé soit cité à comparaître, une commission d'enquête disposant des pouvoirs d'un juge d'instruction.

La commission a déjà entendu l'un imams de la Grande Mosquée du Cinquantenaire, qui relève du CICB, mais ses explications n'avaient pas satisfait les membres de la commission. Galaye N'Diaye n'avait notamment pas pu éclairer les commissaires sur le financement du Centre car il ne siège pas dans le bureau exécutif de celui-ci. La commission attend de recevoir des éléments tirés de la comptabilité du Centre. "Si M. Momenah ne dispose pas de ces document vendredi, je donnerai comme instruction à la justice de les saisir", a averti M. Dewael.

Le directeur du CICB sera entendu dans le cadre du troisième volet du mandat de la commission qui est consacré au radicalisme.

L'audition avait déjà été inscrite à l'ordre du jour la semaine passée mais le directeur refusait de s'y prendre part. Le président Patrick Dewael a demandé que l'intéressé soit cité à comparaître, une commission d'enquête disposant des pouvoirs d'un juge d'instruction. La commission a déjà entendu l'un imams de la Grande Mosquée du Cinquantenaire, qui relève du CICB, mais ses explications n'avaient pas satisfait les membres de la commission. Galaye N'Diaye n'avait notamment pas pu éclairer les commissaires sur le financement du Centre car il ne siège pas dans le bureau exécutif de celui-ci. La commission attend de recevoir des éléments tirés de la comptabilité du Centre. "Si M. Momenah ne dispose pas de ces document vendredi, je donnerai comme instruction à la justice de les saisir", a averti M. Dewael. Le directeur du CICB sera entendu dans le cadre du troisième volet du mandat de la commission qui est consacré au radicalisme.