La superficie de l'édifice, situé à Namur au confluent de la Sambre et la Meuse, est passée de 4.500 à 6.000 mètres carrés. Le bâtiment initial inauguré en 1964, ?uvre de l'architecte Victor Bourgeois, a été préservé. En revanche, la façade en arc de cercle a été surélevée d'un niveau et prolongée par un porche d'accueil et une rotonde à l'avant, tandis que l'arrière a été grandement étendu. "L'ensemble se veut aéré et lumineux: les concepteurs du projet ont voulu laisser entrer le soleil et permettre au public de découvrir les ?uvres d'art qui, demain, envahiront les lieux à la lueur du jour", a précisé la Province de Namur. A l'intérieur, un espace muséal surélevé peut accueillir des ?uvres monumentales. On trouve aussi trois salles de spectacle dernier cri pouvant admettre jusqu'à 600 personnes. Par sa nouvelle programmation, le Delta entend rayonner bien au-delà de Namur et de ses alentours. Riche en place et en équipements, il va pouvoir passer un cap. Trois studios d'enregistrement dotés d'une régie permettront aussi à des artistes de venir y travailler et de laisser aller leur créativité dans les meilleures conditions. Au-delà des concerts, expositions et autres événements qui y seront organisés, le Delta se veut désormais aussi "un lieu d'accueil ouvert à tous, au quotidien". Des espaces permettront de venir y flâner. Un coin restauration géré par la célèbre Maison Gersdorff devrait aussi être opérationnel rapidement. (Belga)