Le Danemark, en semi-confinement depuis fin décembre pour contrer la deuxième vague du virus, avait déjà rouvert les écoles primaires début février après un fort déclin des cas ces dernières semaines. La nouvelle étape d'ouverture, qui entrera en vigueur le 1er mars, faisait l'objet de discussions entre les partis au Parlement ces derniers jours. Le gouvernement est allé "aussi loin" que les autorités sanitaires le recommandaient pour garder le contrôle sur l'épidémie, a affirmé le ministre de la Justice Nick Haekkerup lors d'une conférence de presse. Mais pas autant que ne le souhaitait l'opposition de droite et d'extrême-droite, qui avait quitté la table des discussions mardi. Les commerces non essentiels de moins de 5.000 m2 situés hors des galeries marchandes vont pouvoir rouvrir, de même que certains grands magasins mais sous réserve d'un feu vert des autorités sanitaires et avec un nombre limité de visiteurs, a expliqué le gouvernement. Les activités sportives et associatives en extérieur seront autorisées jusqu'à 25 personnes, contre cinq jusqu'à présent, et certains établissements scolaires du secondaire pourront reprendre l'enseignement en présentiel, dans l'ouest du pays. De nombreuses restrictions ont en revanche été prolongées jusqu'au 5 avril, notamment la fermeture des bars et des restaurants (hors vente à emporter), de la plupart des établissements du secondaire et du supérieur, ou encore des salles de sport en intérieur. Le plafond de rassemblement maximum reste fixé à cinq personnes. Le Danemark, où le variant dit anglais du virus est désormais majoritaire, compte actuellement environ 500 cas quotidiens, soit sept fois plus qu'au pic de fin décembre, selon les données officielles. (Belga)

Le Danemark, en semi-confinement depuis fin décembre pour contrer la deuxième vague du virus, avait déjà rouvert les écoles primaires début février après un fort déclin des cas ces dernières semaines. La nouvelle étape d'ouverture, qui entrera en vigueur le 1er mars, faisait l'objet de discussions entre les partis au Parlement ces derniers jours. Le gouvernement est allé "aussi loin" que les autorités sanitaires le recommandaient pour garder le contrôle sur l'épidémie, a affirmé le ministre de la Justice Nick Haekkerup lors d'une conférence de presse. Mais pas autant que ne le souhaitait l'opposition de droite et d'extrême-droite, qui avait quitté la table des discussions mardi. Les commerces non essentiels de moins de 5.000 m2 situés hors des galeries marchandes vont pouvoir rouvrir, de même que certains grands magasins mais sous réserve d'un feu vert des autorités sanitaires et avec un nombre limité de visiteurs, a expliqué le gouvernement. Les activités sportives et associatives en extérieur seront autorisées jusqu'à 25 personnes, contre cinq jusqu'à présent, et certains établissements scolaires du secondaire pourront reprendre l'enseignement en présentiel, dans l'ouest du pays. De nombreuses restrictions ont en revanche été prolongées jusqu'au 5 avril, notamment la fermeture des bars et des restaurants (hors vente à emporter), de la plupart des établissements du secondaire et du supérieur, ou encore des salles de sport en intérieur. Le plafond de rassemblement maximum reste fixé à cinq personnes. Le Danemark, où le variant dit anglais du virus est désormais majoritaire, compte actuellement environ 500 cas quotidiens, soit sept fois plus qu'au pic de fin décembre, selon les données officielles. (Belga)