Dans l'ouvrage "Defining India - Through Their Eyes" (Définir l'Inde - Avec leurs yeux), l'auteur Sonia Singh affirme que le gouvernement du Premier ministre Narendra Modi a fait avorter un projet de rencontre à New Delhi entre le dirigeant bouddhiste tibétain et Xi Jinping, craignant des difficultés diplomatiques avec Pékin. Selon l'auteur, dans une interview accordée en 2014, le dalaï lama avait expliqué que le président Xi avait accepté une rencontre mais que le gouvernement indien "était quelque peu prudent". Mais le bureau du dalaï lama a démenti mardi cette version des faits. "Bien que nous ayons proposé une rencontre entre Sa Sainteté et le président Xi Jinping au cours de sa visite en Inde en 2014, les autorités chinoises n'avaient pas donné de réponse définitive", a déclaré Chhime R. Chhoekyapa, secrétaire au bureau du dalaï lama. "En conséquence, il n'y avait pas de raison pour que le gouvernement indien fasse preuve de prudence quant à cette initiative", a-t-il ajouté dans un communiqué. Le dalaï lama, 83 ans, qui vit en exil en Inde après avoir fui le Tibet en 1959, est depuis des décennies la bête noire de Pékin, bien qu'il ne prône plus l'indépendance du Tibet depuis longtemps, se prononçant pour l'autonomie. L'Inde, qui soutient de longue date le dirigeant bouddhiste tibétain, est devenue récemment plus distante, craignant de froisser la Chine sur le plan diplomatique. (Belga)