Le couple royal est arrivé, avec un peu de retard, à Pittem où il a été accueilli par plusieurs dizaines de personnes, dont le bourgmestre Ivan Delaere (CD&V). Il s'est ensuite montré curieux d'entendre l'avis de quelques entrepreneurs flamands sur la question du Brexit, parmi lesquels le directeur du fabricant de coupoles Skylux, celui du producteur de systèmes modulaires Aluvision ou encore de l'entreprise de transport Eutraco Group. Hannelore Raes, co-CEO de l'entreprise de produits surgelés Agristo, a ainsi expliqué l'importance du Royaume-Uni pour sa société. "Nous réalisons un chiffre d'affaires annuel d'environ 500 millions d'euros dans 120 pays. Le marché britannique représente environ 30% de ce total. Le Brexit représente pour nous tant un défi qu'une opportunité." Les souverains ont également visité plus tôt dans la journée le centre pénitentiaire agricole de Ruiselede, où les détenus peuvent préparer leur réinsertion. Le Roi s'y est entretenu avec des prisonniers. L'entreprise familiale de pianos, l'une des plus importantes d'Europe, Piano's Maene était également sur la feuille de route du couple royal. (Belga)