Les mesures sanitaires ont été renforcées à Pékin pour faire face à la recrudescence de l'épidémie de coronavirus, annonce le Global Times. La période de quarantaine a été doublée, passant de 14 à 28 jours, car les scientifiques craignent que le virus découvert dans la ville soit plus contagieus que celle de Wuhan. Si cela devait se confirmer, la nouvelle serait inquiétante.

La plupart des personnes infectées à Pékin travaillaient au marché Xinfadi, où ils étaient actifs dans la partie où est traitée la viande de boeuf et d'agneau. C'est ce qu'a souligné Shi Guoqing, un expert de la Commission nationale de santé chinoise, cité par le site d'informations.

La décision d'étendre la période de quarantaine à vingt-huit jours pour les travailleurs du marché concerné a été annoncée dimanche. Toujours selon les experts chinois, le virus de Pékin pourrait être originaire d'Europe et aurait pu voyager par l'Amérique latine avant d'arriver dans la capitale. Depuis, les personnes infectées autour du marché l'auraient été en une très courte période de temps, d'où la crainte d'un virus très contagieux.

Les mesures sanitaires ont été renforcées à Pékin pour faire face à la recrudescence de l'épidémie de coronavirus, annonce le Global Times. La période de quarantaine a été doublée, passant de 14 à 28 jours, car les scientifiques craignent que le virus découvert dans la ville soit plus contagieus que celle de Wuhan. Si cela devait se confirmer, la nouvelle serait inquiétante.La plupart des personnes infectées à Pékin travaillaient au marché Xinfadi, où ils étaient actifs dans la partie où est traitée la viande de boeuf et d'agneau. C'est ce qu'a souligné Shi Guoqing, un expert de la Commission nationale de santé chinoise, cité par le site d'informations.La décision d'étendre la période de quarantaine à vingt-huit jours pour les travailleurs du marché concerné a été annoncée dimanche. Toujours selon les experts chinois, le virus de Pékin pourrait être originaire d'Europe et aurait pu voyager par l'Amérique latine avant d'arriver dans la capitale. Depuis, les personnes infectées autour du marché l'auraient été en une très courte période de temps, d'où la crainte d'un virus très contagieux.