Les entreprises publiques et privées devront y mentionner chaque mois le nombre de travailleurs par unité d'exploitation et le nombre de travailleurs qui exercent une fonction qui ne peut pas être exercée en télétravail. De cette façon, les inspecteurs sociaux pourront comparer ce qui a été déclaré avec ce qu'ils constatent lors d'un contrôle. L'objectif est d'obtenir une meilleure vue sur la façon dont les entreprises appréhendent le télétravail et de cibler les contrôles sur des entreprises qui ne le respectent pas. "Le télétravail est l'une des règles d'or à suivre pour continuer à limiter la diffusion du coronavirus", a expliqué M. Dermagne. "Cette règle d'or est-elle trop souvent bafouée ? Certainement. J'ai donc proposé de renforcer les contrôles sur le télétravail obligatoire. Le gouvernement va pouvoir bénéficier d'une image claire de l'application du télétravail au sein des entreprises belges, grâce à un système d'enregistrement électronique". (Belga)

Les entreprises publiques et privées devront y mentionner chaque mois le nombre de travailleurs par unité d'exploitation et le nombre de travailleurs qui exercent une fonction qui ne peut pas être exercée en télétravail. De cette façon, les inspecteurs sociaux pourront comparer ce qui a été déclaré avec ce qu'ils constatent lors d'un contrôle. L'objectif est d'obtenir une meilleure vue sur la façon dont les entreprises appréhendent le télétravail et de cibler les contrôles sur des entreprises qui ne le respectent pas. "Le télétravail est l'une des règles d'or à suivre pour continuer à limiter la diffusion du coronavirus", a expliqué M. Dermagne. "Cette règle d'or est-elle trop souvent bafouée ? Certainement. J'ai donc proposé de renforcer les contrôles sur le télétravail obligatoire. Le gouvernement va pouvoir bénéficier d'une image claire de l'application du télétravail au sein des entreprises belges, grâce à un système d'enregistrement électronique". (Belga)