Dans son arrêt, le Conseil d'Etat justifie sa décision par le fait que Mme Jodogne (DéFI) a pris jeudi "une nouvelle décision", a précisé l'avocat, Jean-Marie Mommens, à l'agence Belga.

La requête en extrême urgence déposée par l'ex-directeur du Siamu pour contester son éviction a donc été rejetée.

Le cabinet de Mme Jodogne n'était pas en mesure d'indiquer vendredi soir en quoi consiste cette "nouvelle décision".

M. Mercken (étiqueté PS) avait été suspendu pour une durée indéterminée de ses fonction le 18 décembre dernier par la secrétaire d'Etat bruxelloise à la suite d'accusations de légèretés dans le remboursement de certains frais pour des agents du Siamu.

Dans son arrêt, le Conseil d'Etat justifie sa décision par le fait que Mme Jodogne (DéFI) a pris jeudi "une nouvelle décision", a précisé l'avocat, Jean-Marie Mommens, à l'agence Belga. La requête en extrême urgence déposée par l'ex-directeur du Siamu pour contester son éviction a donc été rejetée. Le cabinet de Mme Jodogne n'était pas en mesure d'indiquer vendredi soir en quoi consiste cette "nouvelle décision". M. Mercken (étiqueté PS) avait été suspendu pour une durée indéterminée de ses fonction le 18 décembre dernier par la secrétaire d'Etat bruxelloise à la suite d'accusations de légèretés dans le remboursement de certains frais pour des agents du Siamu.