"Nous nous réjouissons que le Conseil d'Etat n'ait rien trouvé à redire quant au strict suivi des procédures de marché public auxquelles la Ville et la Région de Bruxelles se sont soumises dans le cadre de Néo. Nous désirons continuer à avancer sans polémiquer et dans la plus grande transparence, dans ce projet d'urbanisation", a commenté Philippe Close, échevin de la Ville de Bruxelles en charge du suivi du projet Néo. De son côté, le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort a dit voir dans cette décision de la Haute instance, "une preuve de plus de la solidité de Néo, qui poursuit ainsi sa concrétisation." Le président de la scrl NEO, Yves Golstein s'est pour sa part réjoui de pouvoir "poursuivre la mission de la société mixte Ville/Région en toute sérénité. La cohérence de NEO dans le développement de la Capitale est telle que nous n'avons jamais eu aucun besoin d'introduire des recours contre quelconque autre projet à Bruxelles ou en dehors de la Région." (Belga)

"Nous nous réjouissons que le Conseil d'Etat n'ait rien trouvé à redire quant au strict suivi des procédures de marché public auxquelles la Ville et la Région de Bruxelles se sont soumises dans le cadre de Néo. Nous désirons continuer à avancer sans polémiquer et dans la plus grande transparence, dans ce projet d'urbanisation", a commenté Philippe Close, échevin de la Ville de Bruxelles en charge du suivi du projet Néo. De son côté, le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort a dit voir dans cette décision de la Haute instance, "une preuve de plus de la solidité de Néo, qui poursuit ainsi sa concrétisation." Le président de la scrl NEO, Yves Golstein s'est pour sa part réjoui de pouvoir "poursuivre la mission de la société mixte Ville/Région en toute sérénité. La cohérence de NEO dans le développement de la Capitale est telle que nous n'avons jamais eu aucun besoin d'introduire des recours contre quelconque autre projet à Bruxelles ou en dehors de la Région." (Belga)