D'après Mohamed Ouriaghli, cette évolution numérique garantira un gain environnemental estimé à quelque 100.000 pages par an (près de 5.000 pages par conseiller) pour le fonctionnement des vingt séances ordinaires; une moindre dépense en carburant et en kilomètres parcourus (3000) vu que les documents étaient déposés chez les conseillers; et une meilleure gestion du personnel puisque les deux chauffeurs et les deux auxiliaires administratifs convoyeurs (qui cumulaient 1.200 heures à cette seule mission) affectés à ces livraisons se consacreront à d'autres tâches plus fonctionnelles. Outre les économies dégagées, il s'agit aussi de mettre à la disposition des élus une solution fonctionnelle d'accès, à distance, aux nombreuses pièces émises par le secrétariat des assemblées, a précisé l'échevin. Sur le plan politique, a ajouté l'échevin, "cette transition numérique et de bon sens" concrétise un des engagements de la majorité, à savoir dématérialiser les documents (ordre du jour, rapports et annexes, projets d'arrêté et annexes) qui étaient transmis physiquement. "Elle s'inscrit dans la politique 'Smart City - Ville intelligente' que je mène, tout en étant conforme à l'engagement pris par la Ville en matière de développement durable (Agenda 21)". (Belga)

D'après Mohamed Ouriaghli, cette évolution numérique garantira un gain environnemental estimé à quelque 100.000 pages par an (près de 5.000 pages par conseiller) pour le fonctionnement des vingt séances ordinaires; une moindre dépense en carburant et en kilomètres parcourus (3000) vu que les documents étaient déposés chez les conseillers; et une meilleure gestion du personnel puisque les deux chauffeurs et les deux auxiliaires administratifs convoyeurs (qui cumulaient 1.200 heures à cette seule mission) affectés à ces livraisons se consacreront à d'autres tâches plus fonctionnelles. Outre les économies dégagées, il s'agit aussi de mettre à la disposition des élus une solution fonctionnelle d'accès, à distance, aux nombreuses pièces émises par le secrétariat des assemblées, a précisé l'échevin. Sur le plan politique, a ajouté l'échevin, "cette transition numérique et de bon sens" concrétise un des engagements de la majorité, à savoir dématérialiser les documents (ordre du jour, rapports et annexes, projets d'arrêté et annexes) qui étaient transmis physiquement. "Elle s'inscrit dans la politique 'Smart City - Ville intelligente' que je mène, tout en étant conforme à l'engagement pris par la Ville en matière de développement durable (Agenda 21)". (Belga)